La course à pied Les blogs courseapied.net : brinouille

Le blog de brinouille

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

  • A venir

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2007-10-14 19:11:00 : 20 km de Paris CR « Inside the doping control »

spécialement pour Mister Ricoulélé : )


Vu que je suis une princesse Tamalou en cours de réinsertion (avec de pauvres footings de 30 mn), les 20 km de paris se feront côté bénévoles, à l’excellente initiative du sieur Pépito.

Après les traditionnelles retrouvailles des forumers sous le pilier sud et son lot de bécots qui font bien plaisir, nous allons voir le départ de la course : Une petite déception : mon pote ne pourra concourir en catégorie handisport en raison d’un pneu défaillant et rentrera illico chez lui. Il aura au moins évité la côte du départ qui est une vraie galère en fauteuil d’athlétisme. Il aura aussi raté la troisième place vu qu’il n’y a que 2 fauteuils d’athlé.

Le départ sera tout de même plus fluide que l’année précédente grâce aux dossards préférentiels, même si très vite cela se remet à bouchonner et que des tas de gars (et oui plutôt des gars !) se mettent à doubler avec la délicatesse d’éléphants lâchés dans un magasin de porcelaines.

Juste le temps de les voir passer et nous allons retrouver le rendez vous des bénévoles pour le contrôle anti-dopage. Bon ok ce n’est vraiment pas aussi fun que de faire la femme orchestre sur le bord de la route. Faut être sérieux, ça rigole pas du tout le doping control, le médecin d’ailleurs rigole pas non plus et est plus préoccupé par sa voiture mal garée. Bref on est un peu briefé in extrémis tandis que les autres ont eu une formation de 3 heures.

Notre mission à tous les deux, coller à l’arrivée le et la troisième de la course, puis ne plus les lâcher d’une semelle, leur extorquer leur nom tout en sourire et douceur, leur faire signer un papier, patienter en surveillant la remise des coupes et ensuite les conduire dans l’heure gentiment mais fermement au contrôle sans les lâcher d’un œil, en les empêchant de prendre une douche ou d’aller au toilettes, car les toilettes c’est uniquement en présence du docteur avec pipi dans le flacon !

C’est la très menue et délicate Christine Chepkonga que je serait chargée « d’accompagner », pas très souriante parce que timide et réservée, mais gentille et très disciplinée ce qui m’arrange pas mal … J’arrive même à la faire sourire quand je lui montre la superbe « french touch » de mon anglais et les limites de mon vocabulaire que je pallie avec gestes et mimiques latines. Il y a le podium, le changement de tenue, la recherche du passeport pour la vérification d’identité, J’amène enfin la demoiselle au vestiaire et attends sa pause pipi libératrice. Ayé au bout d'1h30 je suis libre : )

C’est un peu fastidieux le contrôle anti-dopage avec un brief aussi expéditif, on a peur de faire la moindre erreur, il ne faut pas leur tendre d’eau ni d’aliments mais juste leur indiquer du doigt, ne pas aller voir le docteur, éviter en fait toute manœuvre ou l’on pourrait passer je ne sais quoi susceptible de passer pour vice de forme et amener une contestation de la part du coureur. De toutes les façons tous les kenyans sur les 6 marches du podium se prêteront de bonne grâce au contrôle. Une expérience étonnante, un univers pas très marrant mais je m’appliquerais avec bonheur et respect à y mettre le plus de gentillesse possible, parce quand même des athlètes en 1h et des cacahouètes aussi évidemment clean, ça mérite le respect.

Les réactions

Par ricoulele, le 2007-10-14 19:17:31
super brinouille.
Un cr comme je les aime, plein d'humour et de délicatesse.
Sur que ton job ne devait pas être très marrant mais tu t'en es bien sortie!!!!

Et ton anglais, so.......franglais :)))

merci encore

écoute bien ton corps, bonne recup toute douce!

@ bientôt

Par riri, le 2007-10-14 19:18:08
c'est marrant ce bénévolat , là sur ce forum ou le sujet du dopage devient lassant au possible ...

en tout cas BRAVO c'est super être bénévole et on le repète pas assez c'est d'une importance cruciale !!

Par Eric77, le 2007-10-14 19:40:46
Si c'est Brinouille qui officie je suppose que le contrôle anti-dopage est un plaisir et non plus une corvée.
Sinon en ce qui concerne le contrôle en lui-même, êtes-vous obligés de "coller" à l'athlète ? Je demande ça car j'ai entendu parler certains athlètes qui avaient tenté de frauder à l'aide d'une fiole d'urine "propre" reliée à un petit tuyau ...
A part ça bonne reprise Brinouille, on espère te revoir très vite sur les courses.

Par yannnnn, le 2007-10-14 19:43:15
content de t'avoir croisé Brinouille,bon retour trankilou en CAP,et merci pour le benevolat!

Par gavroche, le 2007-10-14 19:48:58
ah oui pour une fois ça change un peu de tout ce qu'on peut lire sur le dopage sur le forum, j'ignorais même que les bénévoles faisaient aussi cela!!!!!
bizz et à bientôt

Par Brinouille, le 2007-10-14 19:57:07
Gavroche il faut être affilié à la FFA, avoir un bon brief et puis voilà.

Eric77 : On nous dit d'être présent et de ne pas le quitter des yeux, donc forcément à quelques pas, mais le coureur peut exiger de faire un footing dans ce cas il doit juste rester à portée de vue sur le stade.

Là nous étions avec des ahtlètes conciliants, après il y a ceux qui font tout pour éviter le contrôle, qu'en général les contrôleurs les connaissent de réputation, et là c'est nettement moins facile et plus tendu, là faut vraiment les coller au plus près.

Par angelo, le 2007-10-14 20:26:33
Visiblement le dopage à la crème brûlée, c'est pas très concluant..
:-))
Ceci, ta mission en interim d'aujourd'hui était intéressante.
A+

Par angelo, le 2007-10-14 20:27:32
Ceci "dit"
A dimanche prochain sans contrôle...

Par alainP, le 2007-10-14 20:34:28
Voilà une autre facette de la CAP.

Je t'imagines rattraper ta championne entrain de faire son footing ...

Tes malous, ça s'arrange ?

Par Brinouille, le 2007-10-14 20:50:44
ça s'arrange Alain, doucement, comme tout les malous : )

Par MarieL, le 2007-10-14 20:52:09
C'est super d'avoir assuré ce rôle comme ça au pied levé...les organisateurs étaient super embétés hier aprem et récolter vos deux participations à toi et Pepito leur a vraiment rendu un grand service...
Dis t'as oublié de mentionner l'apéro sous la tente à la sortie !!!!
Biz biz et à dimanche en forme !

Par Pépito, le 2007-10-14 22:01:26
Quel apéro ?

Par Delphine, le 2007-10-14 22:53:09
Coucou,

merci Brinouille pour ce CR sortant de l'ordinaire. Après le SMS de pépito j'"avais de beaux points d'interrogation dans la tête. je comprends mieux maintenant.
Bizoranges et j'espère que tu seras en pleine forme la semaine prochaine.

Par COATCH, le 2007-10-14 22:54:47
avec les controles d'urine on peut pas trouver grands choseplus avec controles sanguins mais plus chers forcément sinon je croyais que c"ets des gens de FFA qui supervisait le controle??

Par Enzo, le 2007-10-14 23:08:06

Bravo pour ton dévouement du jour miss ...

Une expérience, même si elle n'était pas super sexe, reste toujours bonne à prendre ...

Par prince narokalebilenj, le 2007-10-15 01:28:18
princesse Tamalou,

Tu as bien changé dis donc ;-))

Par narokabele, le 2007-10-15 01:29:09
dis ma soeur tu es encore lgt en france?

Par Martine, le 2007-10-15 09:05:15
Ils en ont eu de la chance d'avoir une petite Brinouille dans leur équipe, avec ta bonne humeur et ton énergie.
Bises
Martine

Par rasmussen, le 2007-10-15 11:07:57
Clean, c'est vite dit, vu que de toute façon, au bout de 2 jours, y a plus de traces de produits. Ils peuvent se faire controler en toute quiétude.

Par Narbé, le 2007-10-15 11:59:32
Merci Brinouille de ne pas m'avoir envoyé au contrôle antidopage; je ne voudrais surtout pas que l'on trouve chez moi des traces de tartes Tropéziennes que je me tape incognito....

Par Brinouille, le 2007-10-15 12:34:12
Rasmussen t'es positif parfois dans tes réponses ?

Vade retro la Tropézienne, au top one des produit dopants vu les perfs de sedef !

Par Le Philou, le 2007-10-15 14:03:54
Brinouille, sur la ligne d'arrivée, j'ai bien vu que t'étais hyper concentrée sur tes fiches, elle aurait pas pu se défiler ta championne !
Avec 10 secondes de retard t'as quand même remarqué que j'étais passé juste à coté de toi...:)
bravo pour le bénévolat, c'est pas "fun" mais on a besoin de gens comme toi qui veulent bien donner de leur temps...
A bientôt avec les running !

Par MarieL, le 2007-10-15 14:06:31
Brinouille, totalement vrai pour Sedef...j'ai des preuves quant à sa prépa 'tropé-dopée' pour le 10 de dimanche...ce soir en ligne sur le blog Lenglenus !
Bizoranges

Par rasmussen, le 2007-10-15 15:47:55
Rasmussen n'est jamais positif, toujours négatif, c'est sa marque de fabrique ! Mais bon, ça veut pas dire qu'il l'est pas dans la vraie vie...

Par Brinouille, le 2007-10-15 17:52:04
tant mieux Rasmussen ça veut dire dans ce cas que tu crois aux jolis ventres pas seulement quand les filles sont jeunes.

Par Emphred, le 2007-10-15 20:22:46
Merci de nous montrer l'envers du décor... C'est sympa.

@+
Emphred

Par Krusti, le 2007-10-16 09:08:52

"Une expérience étonnante", je veux bien le croire...

Par mielou, le 2007-10-16 10:59:48
La petite tamalou a bien des talents

bisou à la miss de tous les coups
sourire

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)


l'athlète Christine Chepkonga



Les 5 billets précédents

2007-09-26 08:11:28 : Varions les plaisirs avec le pagathlon - 32 photos - 32 réactions

Le pagathlon c'est à moitié course à pied et moitié canoë kayak. Celui-ci à eu lieu le 23 septembre à Noisy le Grand (93)
Mais place aux images, avec en guest star mon loulou à moi, et moi en photographe puisque j'ai pas le droit de courir : (((

2007-09-15 12:06:44 : Princesse Tamalou.... - 1 photo - 33 réactions


... Et ses tendinites ! : )

J’ai une nouvelle demoiselle de compagnie.

Après dame Aponévrosite, Il y a eu demoiselle Achille. J’ai dû un peu les remettre à leur place, elles avaient des personnalités envahissantes. Non mais c’est qui la princesse c’est moi non ? Finalement à force de mesures adaptées la cohabitation ne se passait pas si mal ces derniers temps. Elles étaient devenues de vieilles copines qui radotent un peu.

Mais Voici le temps de la ronflante Tendinite du jambier postérieur. Le jambier postérieur au nom pompeux qui est aussi là pour soutenir la voute plantaire. Justement ma voute à moi elle est très paresseuse, une mollassonne, elle se vautre lamentablement, et elle laisse tout le boulot à faire à mes semelles…à mes semelles et à dame jambier postérieur ….Donc forcément à un moment il y a réclamation...Et grève !

Causes possibles : les semelles donc dont on a accentué le soutien de voute, certainement aussi mon affection récente pour les chaussures à talons. Ben oui je suis une princesse non, et ça porte quoi les princesses ? Et puis ça plaisait à demoiselle Achille et dame Aponévrosite qui trouvaient ça cool !
Pas de surcharge d’entrainement je pense, à part le triathlon je n’en ai jamais fait aussi raisonnable qu’à cette rentrée (naaaan Sedef j’ai encore rien fait comme raids ! ; )))))))).

Non juste des séries de 100 m qui ont fait monter la révolte. Et juste que tout est lié, et que niveau podologique quand on allège quelque chose quelque part on tend à rajouter du travail ailleurs. Logique quoi, logique mais un peu lassant quand même.

Une petite lassitude de 24 h, le plan et quelques objectifs qu’il faut accepter de laisser de côté, et puis finalement ça fait partie de notre quotidien de sportif Tamalou à la mécanique un peu fragile.
Déjà en 24 h le moral est revenu, j’en rigole même en écrivant ces mots. Franchement des fois on se fait une montagne d’un truc qui le lendemain n’est rien. Et puis J’ai 10 jours pour devenir la princesse des piscines et du Vélib.

Je vais la mater un peu, elle est plus facile que les autres, et dans 15 jours on fera une belle équipe c’est sûr.

2007-09-09 22:50:38 : Le « Trifun » de Funevents / 9 sept 2007 - 8 photos - 41 réactions

Voici 4 mois que c’était décidé, Nous ferions un triathlon vert en septembre avec mon Nicolas et 2 autres potes Luc et Arnaud. Le challenge : apprendre à nager crawl et brasse efficacement et 400 m sans pause pour Nico. Apprendre complètement le crawl pour moi.

Nous nous somme donc forcé à aller à la piscine une fois par semaine. Un ou 2 cours au démarrage pour apprendre les bases et corriger quelques défauts majeurs, puis de séance en séance ça s’améliore doucement mais pas encore assez pour un tri. Puis voilà les vacances à Nice où l’on passe à la vitesse supérieure, en nageant de bouée en bouée pour faire au moins 3 fois par semaine ces fameux 400 m et + si affinités. Challenge plutôt réussi pour Nico, le crawl n’est pas encore efficace pour moi sans mes palmes mais le mouvement est complètement acquis, chouette à défaut de complètement crawler pour le tri j’aurais enfin le choix entre 3 nages à la piscine !

Base nautique de Cergy 10h30

Le briefing du « trifun » de la chouette association Funevents commence : au programme 400 m de natation + 20 à 25 km de vtt et environ 5 km de cap avec surprises « humides ». 1)Suivre les bouées et faire attention au sol à mauvaise surprises dans l’eau (tessons de bouteilles et autres délicatesses), 2)bien repérer les 3 tours de VTT, flèches bleues puis roses puis blanches. 3) Rester cool parce qu’ici on n’est pas aux championnats de France de triathlon.

On installe les VTT dans le parc à vélos et on commence à réfléchir aux transitions. Je copie sur le voisin qui a religieusement disposé sur sa serviette éponge gel énergétiques, tenue, chaussures chaussettes & Co. Pour moi c’est combi cuissard néoprène avec maillot 1 pièce en dessous, masque de natation, short pour le VTT & la cap. Le maillot de bain sera multifonctions (c’est le côté pratique d’arborer un bonnet A). C’est marrant je stresse en enfilant la combi, la natation m’impressionne ! Nico lui reste cool (ça c’est l’influx des dreadlocks ; )) Luc aussi. Arnaud est H.S. avant même de commencer, il revient d’un mariage en Normandie et a dormi 3 heures.
10h50 on file dans l’eau et on fait les timorés « Ouuuuuh c’est froid » ça va elle est à 18°c ça aurait pu être pire. Je ne suis plus stressée, On rigole, y’en a plein qui se disent piètres nageurs, l’ambiance et cool. Ceux qui visent la grosse perf s’échauffent en faisant quelques longueurs. Luc et Arnaud qui sont meilleurs nageurs se sont positionnés un peu en avant par rapport à nous.


11h08 « est-ce que vous êtes prêt pour le triathlon funevents ? YEEEEEEEES ! (tu m’étonnes on se les pèle) GOOOOOO ! Alors là selon l’expression de Nico, on se retrouve à nager comme on peut au milieu de pleins d’otaries, ça bouscule terrible, je m’y attendais mais bon quand on y est, forcément ce n’est pas drôle. Je tente un peu de crawl, mais je reviendrais vite à mon premier amour qu’est la brasse, au moins je vois ce qui se passe devant, et au moins elle est efficace. Je me prends des coups de pieds en j’en donne tout autant, je me faufile et dépasse quelques gars et filles. Je souffle fort mais je tiens une allure régulière, J’impressionnerais même Luc qui désarçonné par la bousculade a préféré y aller cool et à eu le tout le loisir de me reconnaître. On passe dans un chenal qui a peu de fond, j’ai tant la frousse de m’entailler les pieds que je continue la brasse. Allez je tente encore un poil de crawl pour sauver l’honneur et je sors de l’eau.

Là c’est la partie la moins fun qui commence : la CAP pieds nus vu que le parc à vélos est à 250 m. Là forcément avec mes pieds d’argile et aux bobos multiples, je la ramène pas trop et y’a quelques lascars aux panards costauds qui me sèment. J’arrive au parc et là surprise je vois Luc, puis Nico qui me rejoignent (Arnaud lui a bouclé le plus rapidement la natation en 12mn48) Chouette quelque soit le chrono je me dis que ce n’est pas si mal ce que j’ai fait.

La transition est laborieuse : le short, le casque, le dossard à épingler sur mon maillot de bain, les chaussettes, les pompes enquiquinantes à lacer puis c’est parti. Arnaud met le casque avant le maillot et ce n’est pas top. Je pars comme d’habitude comme une furie sans voir où sont mes potes. Je passe la ligne en 13 mn26 pour la première partie.

Là horreur on me dit que je suis quatrième fille. NOOON fallait pas me le dire je croyais que j’étais loin derrière je ne vais pas pouvoir m’empêcher d’aller à fond ! Pour commencer en beauté on nous fait traverser un peu du plan d’eau histoire de nous rafraîchir. Pas facile de pédaler jusqu’au bout avec de l’eau jusqu’aux genoux. Je ré-accélère et poursuis mon chemin endiablé tandis que des tas de gars me dépassent. L’un d’entre eux saigne à la main à cause d’une rencontre avec un tesson de bouteille dans l’eau. Puis une fille me dépasse aussi et ça ne me plait pas trop de perdre ma quatrième place. Donc me voilà partie à bloc avec vite une respiration qui me vaudra quelques commentaires « faut ralentir » ou « arrêtez vous allez être crevée ! » Je pense à Baltha qui rigolerait d’entendre les gars me dire ça et je continue de plus belle. La fille est plus forte sur le plat et me distance, je la rattrape dans les côtes et les tournants. On passe sur une portion bitume et Je passe devant elle profitant d’un tournant très torve qu’elle a raté. J’ai très envie de boire mais mon bidon se révèle difficile à utiliser, très peu d’eau en sort et je n’ai pas envie de m’arrêter car une deuxième fille a rappliqué.
Une partie à bosses arrive, on se retrouve 3 gourdes en haut d’une petite pente bien raide à hésiter. La gourde en moi l’emporte et je la descend en courant à côté de mon vélo mais reste devant elles. On reprend mais Je commence à me fatiguer et avoir soif. Si je respire comme ça c’est forcément que je suis à bloc, donc sur une vingtaine de bornes ça devient dur de garder l’avantage. Tant pis je fatigue et je m’arrête en haut d’un côte et dévisse mon bidon pour boire. Les 2 miss me passent devant sans sourciller et je ne les reverrais pas avant un bon bout de temps.
Là commence un grand moment de solitude. Je dépasse Arnaud qui marche à côté de son vélo avec la roue complètement voilée. Il avait un vélo déjà abimé qui n’a pas survécu à l’épreuve. Ca me rassure presque finalement de le voir contraint de s’arrêter vu qu’il était vraiment fatigué.Peu de temps après je dépasse Luc qui a crevé. Ce que je ne sais pas c’est que l’animal en est à son troisième tour alors que j’en suis au deuxième. Il finira la partie vélo en courant à côté de sa monture.
Le troisième tour arrive. Nico me dépasse aussi tiens je croyais qu’il était devant.
Je commence à trouver le temps long heureusement le parc arrive et ça me donne des ailes. Hop je pose le vélo et je retrouve ma discipline favorite avec une nouvelle adversaire juste devant moi. 1h09mn57s pour la partie vélo qui m’aura fait perdre 3 places F. ce sera finalement la partie la plus laborieuse bien que j'ai eu la sensation d'être à tombeau ouvert.

Ma discipline favorite est nettement plus corsée que prévu. Les jambes après le vélo ne vont pas bien vite. J’ai l’impression d’être à 10 à l’heure à peine. C’est dingue on veut mais on ne peut pas lever les jambes et allonger la foulée ! Là je sens que je suis allé trop fort à vélo. Je n’ai plus de jus. Je laisse la miss partir une 15aine de mètres devant. Ça sera vraiment la partie la plus dure, où j’ai parfois envie d’arrêter et de marcher. Même ma fin du marathon m’a paru plus facile, sans doute à cause de ma préparation de ma détermination. Là ce triathlon n’est pas un rêve dorloté durant 3 ans ! Je m’accroche et trouve un rythme de croisière, je grignote la fille et la rattrape au niveau d’une traversée d’eau -histoire de nous rafraîchir un peu les baskets-. Un galant beau gaillard nous aide à remonter sur la terre ferme et l’on part coude à coude. Ça devient vraiment dur et ce n’est plus qu’au mental, mes quadriceps commencent à avoir des crampes, la miss reprend quelques mètres. J’aperçois au loin 2 autres filles dont mon ancienne adversaire de VTT. On les rattrape doucement. Je n’arriverais à en dépasser aucune mais l’on finira toutes les 4 en beauté dans un mouchoir de poche. au final 23mn57s, à mon avis il devait y avoir moins de 5 km car je n'ai pas eu l'impression d'aller à 12,5 km/h !

résultats officiels sur :
http://funevents.free.fr/classements/r070909.htm

1h47mn20 secondes, une 5ème place F. la troisième est à 7 secondes devant moi...mais bon j'étais épuisée. Je me suis vraiment éclaté, comme dans toutes les organisations Funevents. Ça y est j’ai mon bac triathlon en poche ! : ))))))))))))))

Info intéressante : le premier bouclera le tri en 1h16mn et des brouettes, la première en 1h38 et des brouettes


2007-08-25 08:21:00 : Recette de Pâtes pour sportifs Mondains : Macaronis végétariens - 2 photos - 23 réactions

Pour 3 personnes ou 2 sportifs :
-12 gros macaronis (ou de la pâte à lasagne…. en tout cas vous m’expliquerez comment arriver au résultat de la photo, et ça vous explique pourquoi je n’ai pas mis la photo de mon œuvre)
-40 g de boulgour
-2 courgettes
-1 poivron rouge
-6 olives noires
-100 g de feta (j’en ai mis la moitié c’était bien aussi)
-3 branches de menthe
-Une cuillère à soupe d’huile d’olive
-1 gousse d’ail
-Sel-poivre


Couvrez le boulgour d’eau et laissez le gonfler pendant 30 mn, taillez les courgettes en dés comme sur la photo et puis zou les courgettes elles vont à feu moyen à la poêle avec de l’huile d’olive et l’ail écrasé au presse-ail. Suppliciez le poivron au gril en le faisant cramer sur toutes ses faces puis faites lui faire un sauna enfermé dans du papier d’alu pour qu’une fois refroidi vous puissiez enlever sa peau. Mélangez le boulgour égoutté, le poivron coupé en dé –comme les courgettes-, les olives dénoyautées et hachées (essayez de hacher des olives avec le noyau à mon avis vous allez vous marrer), la feta coupée en dés tout pareil et les feuilles de menthe ciselées. Salez, Poivrez. Faites cuire les macaronis selon cuisson préconisée et farcissez les avec le mélange de légumes. Réchauffez dans un cuit-vapeur (ou un truc bricolé dans le genre).

Mes commentaires :

-comme précisé ci-dessus : farcir un macaroni c’est un exercice de précision…. et encore la recette était au départ avec des cannellonis (Si vous faites la recette après vous m’envoyez la photo s.v.p. que je vois si les votre ressemblent aussi à une régurgitation de macaronis). Le coup des pâtes à lasagne à couper et rouler en macaronis me parait une option intéressante.

-le boulgour à l’eau froide c’est croquant et la cuisson est terminée dans le cuit-vapeur, alors si vous n’avez pas de cuit-vapeur, soit vous cuisez plus le boulgour, soit vous chauffez le mélange de légumes à feu très doux avant de le mettre dans les macaronis, soit vous allez acheter un cuit-vapeur.

-mettez plus de macaronis pour goûter leur niveau de cuisson, parce que si vous en mettez 12, comment vous faites pour goûter sans léser vos convives ?

-le mélange de légumes est vraiment délicieux et je pense qu'on peut en obtenir pas mal de variations intéressantes.

2007-08-19 15:51:06 : Après l’effort, le réconfort niçois : le Pan-Bagnat - 11 photos - 30 réactions

Août Côté efforts : Vacances sportives pluridisplinaires du côté de Nice et des montagnes du Mercantour avec en ligne de mire à la rentrée quelques raids multisports et surtout un triathlon vert. Le point faible c’est le crawl qu’il a bien fallu apprendre tant bien que mal depuis quelques mois, et le kayak, et le VTT….. donc il a bien fallu potasser un peu tout ça.

Le programme de septembre :

- le 25 août raid de la côte fleurie en Normandie : en équipe de 2 avec Yannnn du forum : course d’orientation/Kayak/Tir à l’arc/Run & bike http://perso.orange.fr/baleinebleue/

- le 9 septembre le triathlon de l’asso Funevents à Cergy : 400 m nage + 20 km VTT + 5 km CAP http://funevents.free.fr/organisations/otriplefun.htm

- le 23 septembre pagathlon à Noisy le Grand 7,5 km cap et 4,8 km en kayak http://www.pagathlon.org/

- les 29 et 30 septembre raid nature « dream » raid handi-valide en Morvan à Saint-Brisson : rafting/course d’orientation/ sarbacane ou tir à l’arc/VTT ou fauteuil tout terrain/canoë kayak
…..Puis les 20 km de Paris !

Août Côté réconfort: la recette du pan bagnat niçois, le meilleur et le plus équilibré des sandwichs si l’on ne vide pas toute la bouteille d’huile d’olive dedans.

- 6 pains ronds à pan bagnat (avec un peu d’imagination on doit pouvoir trouver ici quelque chose qui y ressemble)
- une 1/2 botte de radis
- 1 beau poivron rouge
- 2 branches de céleri
- 3/4 cébettes (oignons frais)
- 6 œufs durs
- 12 filets d’anchois désarêtés et allongés à l’huile d’olive
- 3 tomates bien mûres
- une grosse boîte de thon au naturel
- un bon filet d’huile d’olive
- éventuellement un filet de vinaigre de vin rouge
- sel et poivre


En gros on émince tout avec amour et on garnit chaque moitié de pain avec un peu de chaque ingrédient, on assaisonne à son goût et on recouvre chaque demi-pain avec son autre moitié. On presse le pan-bagnat entre ses mains et on attend un peu afin que la mie du pain soit bien imprégnée de toutes les saveurs… Puis on va le manger à la plage, ou à défaut on le mange avec la mer en fond d’écran sur son ordinateur au boulot. ;0)

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net