La course à pied Les blogs courseapied.net : brinouille

Le blog de brinouille

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

  • A venir

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2011-04-25 20:42:47 : Les Chiffres du trombimarathon de paris 2011

Voici quelques chiffres du trombinoscope du marathon de Paris 2011 :

De quoi relativiser pour les déçus, Paris 2011 n’aura pas été un marathon facile, le soleil en effet a mis quelques rayons dans les jambes des coureurs !

Sur 64 trombines :

-17 ont obtenu leur objectif (à -1+1, j’ai pas été maniaque vu la chaleur) ou fait mieux… sur ces 17 performers, 4 sont des néo-marathoniens.

-46 ont fait plus, un peu plus, beaucoup plus parfois, dont 10 néo-marathoniens.

Les objectifs réussis :

-10 ont ont mis une claque de plus d’une minute à leur objectif. dont 2 néo-marathoniens précautionneux. 6 d’entre eux ont vraiment réalisé une performance exceptionnelle compte tenu de leurs objectifs aiguisés et de la météo.
-7 on réalisé l’objectif (à + 1/-1), dont 2 néo-marathoniens bien renseignés : )

Les autres :

-8 sont quelques poils au dessus (+ 1 à +4 mn), dont 1 néo-marathonien. Rien de méchant vu la chaleur, on peut dire qu’ils restent dans leurs objectifs….
-8 ont fait un peu plus que prévu (+4 à + 10mn), dont 1 néo-marathonien.
-19 on fait clairement plus que prévu (+10 à +20 mn), dont 5 néo-marathoniens
-5 ont eu des pépins dans les runnings (+20 à 30 mn), dont 2 néo-marathoniens.
-7 ont vécu un véritable chemin de croix (30 mn et plus), dont 1 néo-marathonien (dur baptême : /)

Sur les 41 trombines qui ont parlé de leur prépa dans les détails :

-3 ont parlé d’une blessure compromettant leur objectif ou ont dû déclarer forfait. (2 blessures et un accident de ski…. une petite pensée pour MarieR)
-4 ont eu une alerte à la blessure
-10 trombines ont parlé d’une fatigue prononcée (+ de 7/10 de fatigue)

Merci à tous et toutes pour votre participation !

trombinoscope ici :
www.facebook.com/media/set/fbx/?set=a.182004591837081.32220.180341818670025

Les réactions

Pas encore de commentaire

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)



Les 5 billets précédents

2011-03-19 22:25:08 : Trombinoscope du marathon de Paris 2011, J-23 ! - 1 photo - 0 réaction

Bonjour voici un petit cliché du trombimarathon de paris à J-23 !
66 trombines, 39 gars, 27 filles.
la page est sur facebook, accessible si on clique "j'aime", on peut la commenter en s'inscrivant : www.facebook.com/album.php?id=180341818670025&aid=32220

petit rappel aux trombines : venez parler de votre prépa pour faire vivre le trombi, beaucoup ne viennent pas donner de leur news, et c'est dommage....

pour les commentaires ils sont ici bloqués, merci de les mettre sur le post suivant :
http://www.courseapied.net/forum/msg/89350.htm

2008-07-19 09:20:47 : Le trombi du marathon de Paris 2007 a bien servi dans le mag ZATOPEK ! - 1 photo - 21 réactions

Certains d'entre vous se rappellent du trombinoscope que j'avais mis en place pour le marathon de Paris 2007 ?

Et bien ce trombi qui présentait l'expérience, l'objectif temps, puis le résultat d'une centaine de coureurs lors du marathon de Paris à servi au "team" Volodalen pour sortir un article dans le magazine ZATOPEK.

Zatopek c'est l'équipe rédactionnelle de "Sport et Vie" associée à Volodalen (créateur entre autres d'un excellent site) : science, écologie + un brin de philosophie au service de la course à pied, avec la très agréable sensation d'un regard neuf et d'une plume n'ayant pas peur de bousculer les idées reçues sur ce sport.
Moi j'ai adoré ce magazine, et je tenais à lui donner un petit coup de pouce.

le site zatopek pour avoir un avant goût :
http://zatopek.fr/
Le trombinoscope du marathon de paris 2007 :
http://www.flickr.com/photos/brinouille/sets/72157594504446131/
Les résultats des trombinés :
http://brinouille.courseapied.net/billet.php?idbillet=3539
Le site volodalen :
http://www.volodalen.com

2008-05-08 09:34:52 : Temps de passage & bilan de mon 2ème marathon - 0 photo - 21 réactions

Fred m'a fait un récapitulatif de mes temps de passage pour mon marathon, et le coach un p'tit compte rendu que je vais tenter de résumer grossièrement :

Pour faire 3h38, il aurait fallu être en 5mn09 au km de moyenne

1 km 5'05"
2 km 5'02"
3 km 4'57"
4 km 5'03"
5 km 4'58" soit 25'05" pour 25'50" prévues
10 km en 51' (5 km en 25'55")
15 km en 1h16' (5 km 25', apparemment des accélérations)
20 km 1h42'22" (5 km en 26'12", léger ralentissement)
Semi 1h48' pile (une minute en moins par rapport à l'objectif)
25 km 2h08" (km 20 à 25 en 25'38")
30 km 2h34' (5 km en 26')
Ensuite très légère accélération pour user la 4e mais elle s'est accrochée.
35 km 3h00'15", là on a largué définitivement la 4e qui était parti trop vite (5 km en 26'15")
40 km 3h28'11" (km 35 à 40 en 27'56", avec un peu de marche)
41 km 3h33'44"
42 km pas noté, sans doute vers 3h39'10"
Arrivée 3h40'05" soit 11,5 km/h pile (5'12" au km)

Le bilan du coach : objectif rempli ouf, mais si j'étais parti moins vite et si je n'avais pas accéléré sur le 15 ème, ben je les aurais fait mes 3h38. Mince moi qui me suis cru métronomique, les écarts d'allure me paraissent énormes !
C'est fou la précision qu'il faut pour optimiser parfaitement sa course.... le prochain c'est sans parler, accéléromètre parfaitement calibré, et respect de la vitesse imposée au départ. Est-ce que j'en suis capable, je ne sais pas, je suis une désordonnée en CAP comme dans la vie : /

2008-05-06 00:03:55 : Mon marathon à Chavagnes en Paillers - 7 photos - 65 réactions

2 mois ½ d’entrainements, 4 séances par semaine (voire une ou deux semaines à 5 séances) toujours sur le fil de la blessure, pour un objectif à 3h38/moins de 3h40. c'est le maximum que professionnellement et physiquement je pense encaisser pour le moment.

Ca commence dans un restau du coin devant une bonne platée de pâtes : Pierrot75 méditant placidement un « qu’est ce que je fous là », Fred près à se farcir stoïquement 3h40 de course à pied, Baltha et Pépito en super supporters de notre club, Duduche et Jean-Luc en accompagnateurs à vélo de Pierrot. Nico en reporter photo. Bref une compagnie digne des J.O. pour les 2 modestes athlètes que nous sommes ; )

Tout le monde file se coucher à 21h30. Le lendemain réveil à 5h ! Je pense à Pierrot qui est parti pour de longues heures à 9 km/h, à Ouille dont le genou à fait grève à 1 semaine de Chavagnes . Allez hop on se prépare, je me sens bien, juste très énervée. Nous voilà parti pour 10 mn de voiture, puis voilà le sas du départ de Chavagnes qui se dessine. Je rejoins Baltha et Pepito qui arborent leur très orange coupe vent du club . Je croise dans les toilettes du gymnase 2 filles qui ont sacrément un physique à courir devant moi (je ne me suis pas trompée elles seront devant moi), je me sens l’espace d’un instant une toute petite Brinouille pas assez affûtée. On passe voir passer les premier 100 bornards à un bon 15 à l’heure ( Impressionnant !) Je me sens encore plus toute petite.

Puis vient le moment de se mettre sur la ligne de départ. Je m’énerve, je stresse, plus que pour mon premier marathon. Ca y est, on est au pied du mur, va falloir accepter de souffrir un moment et pour le moment ça me parait énorme. Fred à beau être rassurant à ce moment je suis seule face à ma petite mécanique imparfaite, et je me demande où elle va me mener. Mon cœur cogne un peu haut, 115 debout sans bouger ça me parait énorme !

On est parti ! Je démarre comme un bombe et Fred me tempère de suite, c’est lui mon chrono mon lièvre et mon ravito, moi je me contente de rester dans mes puls : 160-162 dans les 5 premiers km. Je vois des filles partout, Il n’y en a que 15 mais j’ai la sensation qu’elles sont toutes devant moi ! Mon cardio monte trop haut, je suis bien trop énervée, je parle sans cesse, Fred me demande de ralentir le débit vocal, mais je me rebiffe. Désormais il y a 4 filles devant moi, et trois ont d’office des allures inaccessibles et partent au loin. Je papote avec ma voisine qui vise 3h45 (elle est parti bien vite me dis-je) une autre fille caracole devant moi en me disant que c’est son premier et qu’elle n’a pas d’objectif. Je suis impressionnée par son aisance en course pour un premier, réelles facilités ou méconnaissance du mur ? Fred me dispute de causer autant. C’est vrai que je suis la seule à parler. Mais j’ai besoin d’évacuer mon stress de cette manière, même si ça gaspille un peu d’énergie. Les puls sont à 164 minimum, je n’arrive pas à moins.

Enfin le 5ème km arrive, et là je peux enfin aller vers 164-168 puls. Je suis bien dans mon allure, 11,8 km/h. je me calme enfin. Je rentre enfin dans ma course. Un ravito arrive, c’est un luxe d’être ravitaillée par Fred sans devoir s’arrêter, je grappille de ce fait quelques mètres à la fille devant moi. Fred me dit qu’on est sur les bases de 3h36. Tout va bien. 10ème km en 50 mn environ, je suis en super forme.

Le paysage est sublime, il fait doux et bon, les grenouilles coassent comme l’année dernière (n’est-ce pas Ouille ! ; ) et les vaches cavalent pour venir nous voir passer. Je grignote cm par cm la fille devant moi mais son allure ne faiblit pas. Elle reste toujours une centaine de mètre devant moi.
Au 20ème les pattes commencent à faire mal, je sens mes tendons commencer à tirer : achille et surtout l’insertion de mes jambiers postérieurs. Là je sens que cette année ça va être nettement moins facile. On passe le semi en 1h47. Grâce aux ravitos évités je me rapproche de la miss infailliblement, ça me met une sacrée pression. Barbie, Martine, Duduche, pépito, Baltha et d’autres viennent aux nouvelles en téléphonant à Fred (à cette allure il peut courir ravitailler, téléphoner et photographier en même temps !!!!) je suis contente de les entendre.

25ème, 30 ème, Inexorablement, les douleurs et la fatigue s’installent. Je monte les puls à 170. Je talonne l’opiniâtre miss devant moi, nous parlons, elle me dit que c’est dur, qu’on va y aller ensemble, c’est ce qu’on fait. Mais le ravito du 35ème arrive, elle s’arrête et je continue. Elle se prend la pauvre le mur en pleine face, l’erreur du débutant. Je ne fais pas pour autant la maligne, car ce n’est pas une partie de plaisir non plus. Les puls montent à 175. Je ressens maintenant la chaleur, mon visage devient grimaçant, Je demande à Fred mon portable, il n’a pas trop envie de me le donner pour que je ne gaspille pas mon énergie, je râle et l’oblige à me le filer, j’ai besoin juste d’entendre un pote, je l’écoute me dire « allllez ! » sans avoir la force de répondre, mais ça fait du vraiment bien. Le coach aussi m’appelle, il est content que ça se passe comme prévu, mais le pire est devant moi.

Au 38ème plus de jus, les cuisses deviennent dures et lourdes, je ressens impérieusement le besoin de marcher, je marche quelques secondes je repars, puis l’envie de marcher revient, 2 fois, encore juste quelques secondes, puis 3, 4, 5 fois….j’en pleure de rage. J’empêche le pauvre Fred de me photographier, je suis en colère. Je vois les 3h36 m’échapper, puis les 3h38. J’ai un sursaut d’orgueil voulant y arriver, mai je remarche encore. À 800 m de l’arrivée j’entends Baltha au loin me hurler des encouragements et là je me remets à courir et je lâche tout, les puls grimpent, c’est vraiment douloureux, je vois les marquages des derniers 200 m je ne cours plus vers l’arrivée je cours vers le moment où ça va cesser. Je passe l’arche d’arrivée, je ne pense même pas à éteindre mon chrono, j’entends juste Fred qui me dit 3h40mn05. Je m’écroule, jamais je n’ai ressenti un épuisement pareil, affalée, tenue par les bénévoles qui s’inquiètent. Il me faudra une bonne heure pour retrouver une petite forme.

Pas de déception pour autant, je suis à peu près dans l'objectif. C'est si Fascinant un marathon, on croit durant 38 bornes que l'on va le survoler en gagnant quelques minutes,et à 2 km de l'arrivée ce sont tous nos espoirs qui s'envolent, c'est le dur retour à la réalité..... mais quelle source de motivation pour en refaire un autre, un peu plus vite ! : )

Merci à Fred de m'avoir supporté durant ces 42 bornes 195, à Baltha et Pépito, et encore bravo à Pierrot75, c'était chouette quand nos chemins se rejoignaient.

Blog de Fred :
http://fred.courseapied.net/billet.php?idbillet=4536

2008-02-04 08:40:25 : les champions du week-end - 3 photos - 21 réactions

quelques photos de mon Nicolas toutes fraîches de ce week-end des championnats d'Ile de france + championnats de France handisport d'athlétisme :

http://www.flickr.com/photos/packedbox/sets/72157603846974389/

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net